"Il retrouvera en enfer ses idoles": le RN dénonce le tweet d'un collaborateur LFI sur la mort d'un militant

Le tweet d'Allan Brunon, assistant parlementaire LFI - BFMTV
Le tweet d'Allan Brunon, assistant parlementaire LFI - BFMTV

Un tweet qui déplaît sur les bancs du Rassemblement national. Après la mort de l'un de leur militants, le mouvement a exprimé son indignation liée au tweet d'un assistant parlementaire d'un député La France insoumise.

"Il retrouvera en enfer ses idoles. Les Léon Gaultier, les Pierre Bousquet, et les autres Waffen-SS, fondateurs du FN", a réagi dans un tweet, depuis effacé, Allan Brunon, qui travaille pour le parlementaire Gabriel Amard à l'Assemblée nationale.

"Des propos remplis de haine"

De quoi susciter l'indignation sur les bancs du mouvement de Marine Le Pen. Lors d'une conférence de presse pour présenter le nouvel organigramme du parti, Jordan Bardella, désormais président du RN, a dénoncé "une indignation sélective".

"Bonjour Gabriel Amard. Est-ce que vous enseignez ce genre d'horreurs à votre collaborateur Allan Brunon? Le groupe LFI se réjouit-il de la mort de jeunes gens atteints de cancer?", s'est demandé Laure Lavalette, porte-parole des députés RN.

Allan Brunon était candidat pendant les législatives en Isère. Il a été éliminé au premier tour au profit des candidates RN et Renaissance. C'est finalement la députée macroniste Marjolaine Meynier-Millefert qui a été réélue.

"S'il a effacé son tweet, c'est qu'il devait l'effacer"

La colère du parti est également partagé par la vice-présidente RN de l'Assemblée nationale, Hélène Laporte qui a dénoncé des "propos remplis de haine qui en disent long sur le danger des idées qu'ils portent" sur son compte Twitter.

Joint par BFMTV.com, Allan Brunon devait nous rappeler - ce qu'il n'a pas encore fait. Son employeur, le député Gabriel Amard, n'est, lui, pas joignable. "S'il a effacé son tweet, c'est qu'il devait l'effacer", répond de son côté la communication du groupe à l'Assemblée nationale.

Article original publié sur BFMTV.com