Retrouvée dans le congélateur : les dernières minutes de Kenneka Jenkins

Kenneka Jenkins a été retrouvée morte la semaine dernière.

La police a dévoilé en fin de semaine dernière les images de Kenneka Jenkins, juste avant sa mort. Elle a été retrouvée le week-end dernier dans le congélateur d’un hôtel. 

Kenneka Jenkis titube, tient à peine debout. Elle marche seule dans les couloirs du Crowne Plaza Hotel, à Chicago, son téléphone à la main. Quelques heures plus tôt, elle a retrouvé des amis dans une chambre de l’établissement pour faire la fête. Le lendemain, elle sera découverte morte dans un congélateur de l’hôtel. Vendredi, la police américaine a dévoilé les images de vidéosurveillance montrant la jeune femme de 19 ans, visiblement alcoolisée dans les minutes précédant sa mort.

Des images qui prouvent bien que Kenneka Jenkins n’était pas dans son état normal ce soir-là, mais qui ne permettent pas de définir une piste officielle dans cette sordide affaire. La thèse privilégiée reste cependant celle de l’accident. Kenneka se serait retrouvée par accident dans le congélateur, pensant qu’il s’agissait d’un ascenseur, indique CBS. «Malgré toutes nos demandes de preuves, nous n’avons obtenu que des extraits de vidéos, mais aucun ne la montre en train d’entrer dans le congélateur», a déploré vendredi matin un avocat représentant la famille Jenkins en conférence de presse. «Il reste donc de sérieuses questions. Comment a-t-elle atterri dans ce congélateur et pourquoi cela a-t-il pris plus d’une journée la retrouver ?» L’autopsie n’a pas pu révéler les causes exactes de la mort de Kenneka et la police refuse de dire si le corps portait des traces de coups.

L'enquête des internautes 

L’affaire a pris une telle ampleur aux Etats-Unis que de nombreux anonymes ont promis de faire justice à celle dont ils sont persuadés qu’elle a été tuée. Les noms des personnes présentes au cours de cette soirée ont même été dévoilés sur les réseaux sociaux. Beaucoup de ces accusations sont basées sur une vidéo diffusée en direct depuis(...)


Lire la suite sur Paris Match

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages