Retraites : le vice-président du RN n’exclut pas de participer aux prochaines journées de mobilisation

© Geoffroy Van Der Hasselt / AFP

Ils étaient les grands absents des mobilisations contre la réforme des retraites qui ont mobilisé plus d'un million de personnes ce jeudi. Les députés du Rassemblement national (RN) avaient décidé de suivre la consigne de leur président, Jordan Bardella, pour qui le rôle du RN, « c’est de mener l’opposition parlementaire à Emmanuel Macron » . Mais vendredi matin sur France 2, Sébastien Chenu, député du Nord et vice-président du RN, a indiqué que son parti pourrait « peut-être » se joindre aux prochaines mobilisations, dont celles prévues ce samedi et le 31 janvier .

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le RN déclaré persona non grata par les organisations syndicales

« Moi, je ne l'exclus pas », a-t-il indiqué à titre personnel alors qu'il interrogé sur une éventuelle participation du RN aux manifestations du 31 janvier, après son absence jeudi à la première journée de mobilisation. « Ce que je veux, c'est que le gouvernement recule », a-t-il ajouté. Celui qui est aussi vice-président de l'Assemblée nationale depuis juin dernier a assuré que les députés RN sont « sur le terrain » et distribuent « des tracts sur les marchés » contre la réforme.

Lire aussi - Pourquoi la réforme des retraites est un sujet épineux pour le Rassemblement national

Le secrétaire général de la CGT Philippe Ma...


Lire la suite sur LeJDD