Retraites et utilisation du 49.3 : Elisabeth Borne s'exprime à l'Assemblée nationale

L'article 49.3, arme constitutionnelle dégainée jeudi 16 mars pour la 100e fois sous la Ve République par Elisabeth Borne, est souvent décriée comme un "déni de démocratie", car il permet au gouvernement de passer en force quand la majorité n'est pas garantie.


Lire la suite sur FRANCE 24