Retraites : le RN pourrait participer à la mobilisation

Le député du Rassemblement national Sébastien Chenu a laissé entendre vendredi que son parti pourrait participer à la prochaine journée de mobilisation contre la réforme des retraites, le 31 janvier. - Credit:CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Le député Sébastien Chenu a affirmé mardi qu’il n’excluait pas une participation de son parti à la prochaine journée de mobilisation, le 31 janvier.

Le député RN Sébastien Chenu n'a pas écarté vendredi 20 janvier la possibilité que le Rassemblement national participe à la prochaine journée de mobilisation contre la réforme des retraites, le mardi 31 janvier, pour faire « reculer » le gouvernement.

« Peut-être, moi, je ne l'exclus pas », a répondu le député sur France 2, interrogé sur une éventuelle participation du RN aux manifestations du 31 janvier, après son absence jeudi à la première journée de mobilisation qui a réuni plus d'un million de personnes dans la rue.

« Ce que je veux, c'est que le gouvernement recule », a-t-il ajouté, assurant que les députés RN sont « sur le terrain » et distribuent « des tracts sur les marchés » contre la réforme.

À LIRE AUSSI : Réforme des retraites : « Il faudra y revenir, c'est certain »

Le refus de Philippe Martinez

Fortes du succès de la première journée de mobilisation, les huit grandes centrales syndicales (CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, Unsa, Solidaires et FSU) ont fixé une deuxième journée d'action au 31 janvier. Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, avait indiqué qu'il ne souhaitait pas la présence de députés ou d'autres représentants du RN lors de la journée de jeudi.

À LIRE AUSSI : Réforme des retraites : le « oui, mais » des Français

Marine Le Pen avait assuré pour sa part « comprendre » les Français qui manifestent contre la réforme des retraites, sans appeler explicitement à se joindre aux mobilisations syndicales. Lire la suite

VIDÉO - Marine Tondelier souhaite que "les gens se lèvent" pour le climat et les retraites