Retraites, chômage… Ce qu’il faut retenir de l’interview d’Élisabeth Borne

Élisabeth Borne reçoit ce mardi les partenaires sociaux pour discuter de la réforme des retraites.  - Credit:Thomas Padilla / MAXPPP / /MAXPPP
Élisabeth Borne reçoit ce mardi les partenaires sociaux pour discuter de la réforme des retraites. - Credit:Thomas Padilla / MAXPPP / /MAXPPP

Invitée sur France Info, Élisabeth Borne s'est exprimée sur l'enjeu des concertations ces deux prochains jours avec les partenaires sociaux autour de la réforme des retraites. « Les discussions continuent. L'âge de 65 ans n'est pas un totem. On continue de discuter avec les organisations patronales et syndicales. » Avant d'ajouter : « Nous n'irons pas après les 43 années de cotisations prévues dans la réforme Touraine. »

La réforme des retraites « entrera en vigueur à la fin de cet été », a-t-elle indiqué. « Notre objectif, c'est la présentation de la réforme le 10 janvier avant une présentation en conseil des ministres le 23 janvier pour une entrée en vigueur à la fin de l'été », a détaillé la cheffe du gouvernement. Par ailleurs, la revalorisation de petites pensions, à 85 % du smic – soit environ 1 200 euros net – pour une carrière complète, devrait seulement concerner les futurs retraités. « Ma priorité, c'est que ce soient les actifs qui vont devoir travailler un peu plus longtemps qui en bénéficient », a-t-elle expliqué.

Recul sur l'assurance chômage

Élisabeth Borne a également annoncé mardi le retrait de la partie controversée du décret sur l'assurance chômage annoncée le 23 décembre, qui devait réduire la durée d'indemnisation de 40 % si le chômage devait passer sous les 6 %. « On a voulu être transparents en affichant toutes les situations et les règles qui s'appliqueraient, y compris si le taux de chômage passe en dessous de 6 %. Moi, j'entends que [...] Lire la suite