Retraites : quelle recette pour l'Italie ?

Danilo Faccenna, 62 ans, pourra-t-il partir à la retraite de manière anticipée, mais avec l'intégralité de sa pension ? C'est tout l'enjeu de son rendez-vous. En Italie, l'âge légal de départ à la retraite est de 67 ans. Mais la loi vient d'être adoucie, avec la formule dite "quota 100". "Sans aucun doute, je pense que mon profil correspond à cette nouvelle loi. J'ai 62 ans et 32 ans de cotisation", explique Danilo Faccenna. La règle du "quota 100" est la suivante : on ajoute votre âge et vos années d'ancienneté professionnelle. Si le total arrive à 100, vous avez le droit à une retraite sans malus. La population la plus vieille d'Europe L'âge minimal pour en profiter s'élève à 62 ans. Si l'Italie peut faire un tel geste en faveur de ses retraités, c'est que la loi de base est plus restrictive qu'en France. En 2011, le gouvernement avait expliqué que la population étant la plus vieille d'Europe, et l'espérance de vie ne cessant de progresser, l'âge légal de la retraite devait reculer de manière proportionnelle. Une loi combattue par les syndicats et qui avait coûté sa place au gouvernement de l'époque.