Retraites : la mobilisation ne doit pas «bloquer» le pays, déclare Olivier Véran

© XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

Le gouvernement espère que la mobilisation syndicale et politique, prévue jeudi contre la réforme des retraites , ne se transformera pas "en blocage" du pays ou qu'il n'y aura pas de "casse". "C'est un mouvement qui correspond à une expression démocratique, que nous respectons bien entendu. Nous espérons que cette expression populaire ne se transformera pas en blocage", a déclaré ce mercredi Olivier Véran , le porte-parole du gouvernement, au compte-rendu du Conseil des ministres. "Bloquer le pays et bloquer le quotidien des Français, non".

 

>> LIRE AUSSI -"On va faire ce qu'on peut" : avant la journée de grève, les parents se préparent

"Inacceptables"

Le représentant du gouvernement a jugé "inacceptables" les menaces de la CGT de couper l'électricité d'élus soutenant la réforme  : "Tout ce qui va relever des pressions, des menaces, des injures (...) voire des actions ciblées visant à l'intégrité du fonctionnement d'un mandat parlementaire sont inacceptables en démocratie". "Ca ne nous est pas égal ce qui va se passer demain (jeudi, NDLR). On respecte (...) cette mobilisation sociale", "elle ne nous étonne pas" car les réformes des retraites sont "toujours des réformes qui sont difficiles", a-t-il ajouté.

Mais "on ne confond pas manifestation et droit de grève avec blocage. Ce qu'on ne veut pas, c'est que des Français qui n'ont rien demandé à personne se retrouvent dans l'incapacité d'aller travailler, d'amener leurs enfants à l'école, (...) de se déplacer". "On...


Lire la suite sur Europe1