Retraites: Laurent Berger demande au gouvernement de "revenir en arrière" sur l'âge d'équilibre

1 / 2

Retraites: Laurent Berger demande au gouvernement de "revenir en arrière" sur l'âge d'équilibre

Laurent Berger ne décolère pas. Sorti furieux du Conseil Economique Social et Environnemental après le discours d'Édouard Philippe sur la réforme des retraites, le secrétaire général de la CFDT a précisé ce jeudi soir les raisons de son agacement:

"Ce qui nous a mis en colère, c'est que le gouvernement a fait en même temps une réforme paramétrique [...] en demandant aux gens de travailler plus dès 2022", a-t-il expliqué au 20 heures de France 2, faisant référence à l'âge d'équilibre qui sera appliqué dans le futur système dès 2022 avec une montée progressive pour atteindre 64 ans en 2027. Un dispositif qui "plombe" la réforme parce qu'"injuste pour ceux qui ont commencé à travailler jeune". 

"La CFDT veut que le gouvernement revienne en arrière", a ajouté Laurent Berger, affirmant ne pas vouloir "de ces mesures d'économies". Et de marteler: "Je demande au gouvernement de rouvrir la discussion pour mettre fin à cette mesure". 

"La CFDT ne sera jamais un adversaire de la réforme universelle" 

Le patron de la CFDT a également indiqué que "les réponses apportées en terme de pénibilité et de minimum contributif" étaient insuffisantes. Il a néanmoins assuré que "la CFDT ne sera jamais un adversaire de la réforme universelle des retraites parce qu'(elle) la défend depuis 2006". 

Pour obtenir gain de cause, le premier syndicat de France a annoncé qu'il appelait à la mobilisation le 17 décembre. Des initiatives pourraient...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi