Retraites : l’impact de la crise s’est réduit, mais des sénateurs doutent du retour de la réforme

·2 min de lecture
Paris: E. Macron allocution Covid19
Paris: E. Macron allocution Covid19

Le régime des retraites a finalement un peu limité la casse en 2020. Dans son rapport annuel qui sera présenté publiquement le 10 juin, le Conseil d’orientation des retraites (COR) fait toujours état d’un solde qui s’est « massivement » creusé lors de la première année de la pandémie de covid-19. C’est la conséquence notamment d’exonérations de cotisations sociales et de l’activité partielle, qui a entraîné une baisse des rentrées de cotisations à l’assurance vieillesse. Si le déséquilibre reste considérable, le déficit est sensiblement moins profond que celui calculé il y a sept mois. En novembre, le COR tablait sur -23,4 milliards d’euros (soit 1,1 % du PIB). Ce creux est ramené à -18 milliards d’euros. Avec le rebond de 2021, le déficit pourrait même se réduire à 0,4 % du PIB.

Comme pour le budget général de l’Etat, les chiffres de l’activité révisés à la hausse ont mécaniquement allégé le poids relatif des dépenses de retraite. Elles ont pesé pour 14,7 % de la richesse nationale en 2020. En 2025, elles devraient représenter 13,7 % du PIB : là encore, c’est moins que ce que les projections envisagées il y a encore sept mois. Vu l’ampleur des chiffres, le sénateur LR René-Paul Savary, siégeant au COR, a tendance à voir le verre à moitié vide. « Cela montre qu’il y a un trou important et qu’il sera cumulé d’année en année », redoute le sénateur de la Marne.

« Le covid-19 n’a quasiment pas d’incidence », selon la sénatrice Sylvie Vermeillet

Si l’année 2020 est une année qualifiée d’ « exceptionnelle », le COR anticipe un retour du poids des retraites par rapport au PIB à son niveau d’avant-crise. Au début des années 2030, leur poids devrait même être inférieur, là encore, aux projections établies en novembre. L’explication réside dans la trajectoire démographique calculée par l’Insee. En janvier, l’Institut a révisé à la baisse l’espérance (...) Lire la suite sur Public Sénat

Gifle à Emmanuel Macron : « Un geste inadmissible, une atteinte à la République », dénoncent les sénateurs

2022 : Jean Leonetti, « un sage » pour aider la droite à se trouver un candidat, saluent les sénateurs LR

Déconfinement : comment fonctionne le pass sanitaire ?

Départementales : les socialistes peuvent voir revenir « 4 ou 5 départements » dans leur giron, selon Patrick Kanner

Qui sont les conseillers régionaux ?