Retraites : l'écologiste Marine Tondelier appelle à descendre dans la « rue » mais craint « la répression »

© ISA HARSIN/SIPA

La nouvelle secrétaire nationale d'Europe Écologie les Verts a été très claire ce dimanche sur la réforme des retraites dont les mesures doivent être dévoilées mardi par Élisabeth Borne. Les écologistes descendront dans la « rue », car c'est là que « va se passer le débat », a expliqué Marine Tondelier sur Franceinfo et Le Monde. Mais pour autant, la successeure de Julien Bayou  « pense que le gouvernement va tout faire pour nous dissuader d'aller manifester avec des répressions fortes ».

Une réforme « idéologique » et « anti-sociale »

« C'est pour ça que c'est très important de faire confiance aux syndicats. On a besoin d'eux pour gagner dans la rue car il faudra mobiliser le monde du travail. La première manifestation doit être réussie, il faut que le monde de travail se mobilise bien. (...) J'attends qu'ils (les syndicats) fixent la date, je serai au rendez-vous », a ajouté la secrétaire nationale d'EELV.

Pour organiser la riposte, une intersyndicale se tiendra mardi soir, directement après les annonces de la Première ministre.

Lire aussi - Réforme des retraites : comment l’exécutif se prépare à l’épreuve de la rue

Marine Tondelier estime que cette réforme est « idéologique », « anti-sociale » et au « service d'une classe » favorisée. Et « l'histoire d'aucune petite pension en dessous de 85% du Smic, c'était dans la loi Fillon en 2003 (...) On va redébattre d'une mesure votée en 2003, ce serait ça le compromis », a-t-elle argumenté.

Pour la patronne des Verts, le combat co...


Lire la suite sur LeJDD