Retraites: le gouvernement utilisera-t-il le 49-3? "C'est un outil constitutionnel", répond NDiaye

1 / 2

Retraites: le gouvernement utilisera-t-il le 49-3? "C'est un outil constitutionnel", répond NDiaye

Comme à chaque examen heurté d'un texte dans les chambres du Parlement, l'ombre d'un possible recours à l'alinéa 3 de l'article 49 de notre Constitution s'étend ces jours-ci sur une Assemblée nationale occupée à examiner dans son hémicycle le projet de réforme des retraites. Relayant les cortèges de manifestants, l'opposition, surtout insoumise et communiste, a déposé des amendements en masse. Au point que l'éventualité de voir le gouvernement engager sa responsabilité pour forcer l'adoption de la loi revient de plus en plus dans la bouche des membres de l'exécutif. 

"Un dévoiement" 

Ce mercredi, la porte-parole du gouvernement, Sibeth NDiaye, a déclaré lors d'une conférence de presse consécutive au Conseil des ministres: "Le 49-3 est un outil constitutionnel et sauf erreur la Constitution n’a pas bougé à ce stade." Elle a cependant ajouté:

"La volonté du gouvernement est évidemment que nous puissions avoir un débat, le plus serein possible. Mais il n’est pas de notre fait mais de celui de la France insoumise et du groupe GDR à l’Assemblée nationale qu’il y ait cette forme d’obstruction. (...) On voit qu’un certain nombre d’organisations politiques qui ne veulent pas qu’il y ait un débat et souhaitent simplement empêcher qu’un débat puisse avoir lieu et même empêcher un débat démocratique qui contribue à éclairer nos concitoyens."

"Je ne peux pas répondre à votre question"

Elle a prolongé: "Ceux...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi