Retraites: le gouvernement ne peut pas encore compter sur le soutien de tous les députés LR

Le député LR Aurélien Pradié à l'Assemblée - David NIVIERE © 2019 AFP
Le député LR Aurélien Pradié à l'Assemblée - David NIVIERE © 2019 AFP

La majorité présidentielle disposera-t-elle d'assez de députés pour faire passer son projet de réforme des retraites? Rien n'est moins sûr, alors que 13 députés LR assurent être actuellement opposés au projet, selon un décompte député par député publié ce dimanche par le JDD.

Mercredi, le président du groupe LR Bruno Retailleau avait expliqué qu'"une douzaine ou une quinzaine de députés" du parti d'opposition "pourrait ne pas le voter". Le soutien des Républicains est pourtant crucial pour que la réforme soit adoptée.

Éviter un nouveau 49.3

Une potentielle perte de voix précieuses pour la majorité présidentielle qui s'est fixée pour objectif de faire passer la réforme sans avoir recours au 49.3, déjà utilisé à dix reprises pour adopter des textes budgétaires.

D'autant que le gouvernement doit aussi s'assurer du total soutien des différentes composantes de sa majorité présidentielle (Renaissance, MoDem, Horizon). L'hypothèse de frondeurs au sein de ces groupes a été écartée dès mercredi par la présidente du groupe Renaissance Aurore Bergé, qui a assuré que les élus de la majorité présidentielle sont "mobilisés et soudés".

La retraite à 1200 euros et les longues carrières dans le viseur

Si le nom de l'ensemble des élus LR opposés à la réforme n'est pas dévoilé par le JDD, l'ex-candidat à la présidence du parti Aurélien Pradié en fait partie.

"En l’état actuel des propositions, je ne vote pas la réforme", affirme le député du Lot.

Pour l'élu, deux aspects du projet actuel posent problème: le montant minimum de la retraite fixé à 1200 euros à taux plein pour tous les retraités, dont les retraités actuels, et l'impossibilité pour les travailleurs ayant commencé tôt leur carrière de partir avant 64 ans, même lorsqu'ils ont cumulé les trimestres nécessaires.

Ce dernier point pose problème chez LR et pourrait même faire "basculer une trentaine de députés" dans le camp des opposants au projet de réforme, affirme l'élu.

Une réforme "coûteuse" pour LR?

Certains élus s'inquiètent par ailleurs des conséquences politiques pour leur camp de l'alliance des LR avec la majorité présidentielle en faveur de cette réforme peu populaire.

"On n’en tirera rien politiquement", avance l'un, quand un autre élu craint une réforme "potentiellement coûteuse" pour LR.

L'exécutif avait accepté de faire plusieurs concessions sur le projet de réforme afin de satisfaire les élus LR et de s'assurer de leur soutien. Une main tendue saluée par le patron des députés LR. "Nous prenons acte que la Première ministre a entendu un certain nombre de nos demandes", a salué cette semaine Olivier Marleix.

Sept Français sur 10 s'y opposent en l'état, selon un sondage du JDD paru ce dimanche. Les syndicats appellent en faveur d'une grande journée de mobilisation jeudi prochain contre le projet de réforme.

Article original publié sur BFMTV.com