Retraites : François Bayrou estime que les arguments contre l’utilisation du 49-3 « sont très forts »

Vendredi dernier, le président de la République Emmanuel Macron laissait entendre qu’il n’excluait aucun recours pour mener à terme la réforme des retraites, y compris celui du 49-3. Des déclarations qui n’ont pas manqué de faire réagir dans la sphère politique, y compris au MoDem.

À lire aussi Le Sénat a adopté la réforme des retraites

Interrogé dans l’émission du Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI, sur le recours à cette arme constitutionnelle, le patron du MoDem François Bayrou, a reconnu que « les arguments contre le 49-3 sont très forts », dans la situation « où le texte n’a pas été adopté par un vote à l’Assemblée nationale ». Ce dernier a néanmoins indiqué que cet outil n’avait rien « de honteux », mais qu’il serait préférable pour l’exécutif de recourir à « une autre voie » afin de rendre davantage légitime cette réforme des retraites.

Référendum ou 49-3 en ultime recours ?

François Bayrou préconise donc plutôt d’aller « à un vote positif », afin de « placer chacun des parlementaires devant ses responsabilités ». Cependant, le président du Mouvement Démocrate ne pense pas que la Première ministre Élisabeth Borne ait envie « de passer au 49-3. » De manière générale, le président du MoDem regrette que le gouvernement n’ait pas « donné aux Français la vraie situation, les vrais éléments de jugement des régimes de retraites », qui auraient pu faire pencher la balance de l’opinion en sa faveur. François Bayrou soutient avoir « toujours défendu que la réforme des re...


Lire la suite sur LeJDD