Retraites : "Il faut soutenir ceux qui détiennent les clés de la lutte, et pour l'instant ce sont les cheminots", estime le comédien Yvan Le Bolloc’h

franceinfo

Dans une tribune publiée dimanche 22 décembre sur le site de Médiapart, une quarantaine d'écrivains, comédiens ou encore universitaires appellent à "soutenir financièrement", via des cagnottes en ligne, les grévistes opposés à la réforme des retraites. "C'est normal de donner un coup de main", estime lundi sur franceinfo Yvan Le Bolloc’h, comédien, musicien et signataire de l’appel. "Les copains grévistes perdent depuis le début du conflit entre 80 et 100 euros par jour et pour bon nombre d'entre eux ils ont déjà perdu 1 500 euros", avance-t-il. "On sent bien que la bataille de l'opinion penche pour l'instant de notre côté et il faut absolument garder cet avantage", poursuit-il.

Le seul moyen de pression, la seule arme des travailleurs quand on leur prend leur droit c'est la grève. Donc il faut les aider. Il faut soutenir ceux qui détiennent les clés de la lutte et, pour l'instant, ce sont les cheminots.

Yvan Le Bolloc'h

à franceinfo

Interrogé sur le manque à gagner des hôteliers, restaurateurs et commerçants depuis le début de la grève, Yvan Le Bolloc’h craint qu'ils ne sont pas au bout de leur peine parce que, dit-il, "le gouvernement s'obstine à vouloir nous faire avaler cette couleuvre qui est tellement grosse que ça ne passe pas".

"Tout le monde a bien compris"

Selon le comédien, sous couvert de plus d'équité entre les Français, cette réforme tire en réalité les pensions (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi