Publicité

Retraites : le député LFI Sébastien Delogu visé par des plaintes pour violence à la suite du blocus d’un lycée

Deux plaintes pour des faits de violence ont été déposées ce vendredi matin à l’encontre du député de La France insoumise, Sébastien Delogu. Les faits se seraient déroulés pendant le blocage du lycée Saint-Exupéry, dans le 15e arrondissement de Marseille.

Selon les éléments rapportés par BFMTV, Sébastien Delogu se serait interposé face aux forces de l’ordre qui tentaient de contenir la constitution d’un blocage aux portes du lycée, dans le cadre de la mobilisation contre la réforme des retraites. Le député aurait alors donné des coups de pied au CPE ainsi qu’au proviseur adjoint de l’établissement alors qu’ils tentaient de déplacer un conteneur à poubelle.

À lire aussi Réforme des retraites : Louis Boyard, le député Insoumis qui pousse à la mobilisation des jeunes

Une enquête confiée à la Sureté Départementale a été ouverte « du chef de violence volontaire par personne chargée d’une mission de service public sur personnel travaillant dans un établissement d’enseignement scolaire aux abords d’un établissement d’enseignement scolaire ayant entraîné une ITT n’excédant pas 8 jours », a indiqué le parquet de Marseille.

Le député dénonce des « calomnies »

Le principal intéressé s’est empressé de démentir l’information dans un communiqué de presse partagé sur son compte Twitter. Il indique s’être « interposé, accompagné des camarades de l’union locale CGT, afin de protéger l’intégrité physique des lycéens présents », face « au comportement hostile des forces de l’ordr...


Lire la suite sur LeJDD