Retraites: pas de conflit d'intérêts pour le député LaREM Jacques Maire, co-rapporteur de la réforme

1 / 2

Retraites: pas de conflit d'intérêts pour le député LaREM Jacques Maire, co-rapporteur de la réforme

"Aucun conflit d'intérêts ne peut vous être reproché": le député LaREM Jacques Maire, co-rapporteur de la réforme des retraites, a indiqué vendredi matin avoir reçu le quitus de la déontologue de l'Assemblée nationale au sujet de ses actions chez Axa, après une mise en cause des Insoumis.
    
Le parlementaire a expliqué posséder "17.700 actions" d'Axa pour "une valeur de 400.000 euros", liées à ses fonctions passées chez l'assureur de 2002 à 2012. Il avait saisi mardi la déontologue de l'Assemblée pour "ne pas laisser d'ambiguïtés", à la suite d'accusations de la députée insoumise Mathilde Panot sur un potentiel "conflit d'intérêts".

"La réponse de la déontologue est '"clairement non'"

Y a-t-il conflit d'intérêts ? La réponse de la déontologue est "clairement non", a assuré Jacques Maire en lisant le courrier de la juriste.
    
"Il ne paraît pas nécessaire que vous renonciez pour l'avenir à l'exercice de vos fonctions", écrit la déontologue, qui rappelle que la partie du texte dont Jacques Maire a la charge concerne l'âge minimal de départ à la retraite, le cumul emploi retraite, la retraite progressive ou la retraite anticipée. 

"Vos intérêts financiers au sein du groupe Axa ne vous interdisent pas d'exercer les fonctions de rapporteur du titre 2 dès lors qu'aucune disposition de ce titre ne concerne directement l'épargne retraite, et que par conséquent vos intérêts privés ne sont pas susceptibles d'interférer...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi