Retraites : les cheminots grévistes depuis le premier jour seront-ils privés de tout revenu à la fin du mois ?

Joanna Yakin

Vendredi 24 janvier, certains cheminots à la SNCF ou agents à la RATP entament leur 51e jour de grève. Pour autant, tous ne seront pas sans aucun revenu à la fin du mois de janvier, la Cellule Le Vrai du Faux vous explique pourquoi.

Des fiches de paie pas forcément à 0 euro

Si les cheminots les plus mobilisés contre la réforme des retraites verront, dans leur grande majorité, leurs salaires largement amputés, certains pourront toutefois tenter de ne pas se retrouver avec une fiche de paie à zéro euro pour le mois de janvier. Les entreprises ont légalement la possibilité d'effectuer un étalement des retenues (pour les jours de grève). Contactée par franceinfo, la SNCF affirme, catégorique, qu'elle n'en effectuera aucun.

À la RATP, la direction explique que des demandes d'étalement des retenues ont été formulées pour janvier par des salariés mais qu'elle n'a pas encore tranché sur le fait d'accéder ou non à ces requêtes. Le syndicat CFE-CGC de la RATP assure que les demandes pour janvier ont été rejetées. Syndicats et directions s'accordent en tout cas pour confirmer que toutes les demandes du mois de décembre ont été refusées.

Les salariés peuvent aussi réclamer une avance sur salaire à leur employeur. Les demandes seront examinées au cas par cas.

La caisse de solidarité en dernier recours

Tous les salariés grévistes peuvent toutefois demander un coup de pouce à la caisse de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi