Retraites: la CGT renouvelle son opération "ports morts" durant 3 jours, la semaine prochaine

Retraites: la CGT renouvelle son opération "ports morts" durant 3 jours, la semaine prochaine

La fédération CGT des Ports et Docks a annoncé ce vendredi une nouvelle opération de blocage des ports maritimes français de mercredi à vendredi prochains pour protester contre la réforme des retraites.

Puissant syndicat dans ce secteur, la CGT appelle les travailleurs portuaires et les dockers à "un arrêt de travail de 72 heures les 22, 23 et 24 janvier" avec opération "ports morts" et participation massive aux mobilisations organisées dans les territoires. Plusieurs grands ports maritimes français ont déjà été bloqués 72 heures cette semaaine à l'appel de la CGT pour protester contre la réforme des retraites.

Le syndicat appelle également à maintenir les piquets de grève devant les sept grands ports maritimes (Dunkerque, Le Havre, Rouen, Nantes-Saint-Nazaire, La Rochelle, Bordeaux et Marseille) et à "poursuivre l'arrêt des heures supplémentaires, des shifts exceptionnels".
L'opération "ports morts" observée cette semaine, de mardi à jeudi, a connu une "participation de 100%" dans les sept grands ports maritimes et a été très suivie dans plusieurs autres ports, selon Tony Hautbois, secrétaire général de la fédération.

Des secteurs d'activité pénalisés en France et outre-mer

Les arrêts dans l'activité portuaire, intervenus à plusieurs reprises depuis début décembre 2019, ont empêché nombre de marchandises d'entrer ou de sortir des ports et entraîné des problèmes d'approvisionnement dans plusieurs secteurs d'activité.

Les rayons des grandes surfaces de certains territoires d'outre-mer commencent ainsi à manquer de produits alimentaires frais (lait, fromage, jambon...) et la paralysie de l'activité inquiète de plus en...

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :