Retraites : la CGT mobilise dockers, raffineurs et électriciens ce jeudi

© REUTERS/Eric Gaillard

Alors que le gouvernement défend coûte que coûte sa controversée réforme des retraites, les manifestations ne cessent de se multiplier dans l'Hexagone. En signe de protestation, avant la journée de mobilisation nationale du 31 janvier, la CGT appelle les employés des raffineries, des centrales électriques, des ports et des docks à reprendre la grève dès jeudi. La fédération CGT des Ports et Docks a notamment incité les travailleurs à une grève de 24 heures lors de laquelle elle demande « d'amplifier les modalités d'action ». Fabrice Coudour, secrétaire fédéral de la FNME-CGT, a fait savoir à l'Agence France-Presse que, du côté des électriciens et des gaziers, des baisses de production dans les centrales nucléaires et les barrages sont prévus. Le syndicat souhaite « aller chercher encore plus de grévistes pour le 31 et montrer qu'on maîtrise l'outil de travail », a-t-il expliqué.

Au cours de ces deux jours de mobilisation, la CGT va favoriser les actions « positives » à la Robin des bois : gratuité, réductions de tarifs, passage en heures réduites et rétablissements du courant pour les ménages coupés sont à prévoir, afin de contrebalancer les reproches adressés après l'annonce de « coupures ciblées », notamment contre des élus favorables à la réforme. La CGT Pétrole souhaite néanmoins voir émerger « un mouvement un petit peu plus dur », a indiqué Thierry Defresne, secrétaire CGT du comité TotalEnergies Europe. « Moi, je n'aime pas le terme 'bloquer', mais nous pensons qu'i...


Lire la suite sur LeJDD