Retraites: pour Éric Woerth, la réforme du gouvernement n'est "pas brutale" mais "indispensable et juste"

Éric Woerth le 13 janvier 2023 sur le plateau de BFMTV. - BFMTV
Éric Woerth le 13 janvier 2023 sur le plateau de BFMTV. - BFMTV

"Nécessité fait loi." Éric Woerth, invité ce vendredi soir de BFMTV, a défendu le projet de réforme des retraites présenté cette semaine par le gouvernement d'Élisabeth Borne. Le texte, qui doit arriver à l'Assemblée nationale au début du mois de février, prévoit notamment un report de l'âge légal de départ à 64 ans d'ici 2030.

Une mesure forte pour une réforme à laquelle s'opposent les organisations syndicales. Celles-ci ont appelé à une grève nationale pour la journée du 19 janvier tandis qu'une "marche pour les retraites" initiée par les organisations de jeunesse est prévue le 21 janvier.

"Ce n'est pas du tout une réforme brutale, c'est une réforme indispensable et juste", a plaidé Éric Woerth sur notre antenne.

"Elles sont impopulaires ces réformes mais nécessaires"

Le député Renaissance et questeur à l'Assemblée nationale dit n'avoir "jamais vu un gouvernement repousser l'âge de la retraite, faire des réformes qu'on sait impopulaires. Elles sont toujours impopulaires ces réformes-là mais elles sont nécessaires. On n'a jamais vu un gouvernement faire ça par plaisir ou par idéologie"

Celui qui a été ministre du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique lors de la réforme des retraites de 2010 a affirmé qu'il ne "sous-estimera(i) jamais la mobilisation des uns et des autres".

"C'est évidemment un sujet, cela peut bloquer le pays. Personne ne peut totalement sous-estimer ça", a poursuivi Éric Woerth avant d'ajouter que "cela ne doit rien changer sur la détermination du gouvernement, il y a un moment donné où l'intérêt général prime".

Selon une enquête "L'Opinion en direct", mené par l'institut Elabe pour BFMTV, près de 6 Français sur 10 (59%) se disent opposés à la réforme des retraites annoncée par Élisabeth Borne.

Article original publié sur BFMTV.com