Retraite anticipée pour l'observatoire infrarouge SOFIA ?

Fruit de la coopération spatiale germano-américaine, SOFIA est un observatoire infrarouge volant constitué d’un télescope de 17 tonnes à bord d’un Boeing 747. La Nasa souhaite cesser son exploitation en septembre 2022.

Le Centre aérospatial allemand (DLR) a annoncé le 28 avril 2022 que la mission de l'observatoire volant SOFIA (Observatoire stratosphérique pour l'astronomie infrarouge), fruit de la coopération germano-américaine, toucherait à sa fin en septembre. SOFIA se compose d'un Boeing 747 transformé, abritant dans son fuselage un télescope spécialisé dans les observations dans l'infrarouge lointain, développé et construit en Allemagne. Émanant du gouvernement américain, cette décision est motivée par le coût élevé du dispositif proportionnellement à sa productivité. Mais la communauté scientifique s'oppose à la fin prématurée de cet observatoire unique en son genre.

Retraite anticipée pour l'observatoire infrarouge SOFIA ?

Selon le communiqué de presse du DLR, l’observatoire SOFIA achèvera sa mission à l’automne 2022, après avoir effectué une mission principale d’une durée de cinq ans entre 2014 et 2019, assortie d’une prolongation de trois ans. Le DLR se range à la décision prise par la Nasa, fondée sur une recommandation des Académies nationales des sciences, de l’ingénierie et de la médecine (NASEM) des États-Unis. Le dernier Rapport décennal sur les sciences planétaires et l'astrobiologie () de novembre 2021 préconise en effet de mettre fin à l’activité de l’observatoire stratosphérique en raison de son coût d’exploitation, trop élevé par rapport à sa production scientifique. La recommandation émise par l’Académie a un caractère contraignant pour la Nasa, est-il spécifié. Les États-Unis prennent en charge 80% des coûts d’exploitation de SOFIA, l’Allemagne apportant les 20% restants. De l’ordre de 85 millions de dollars, ils avoisinent le budget annuel du télescope spatial Hubble, qui serait cependant plus rentable.

SOFIA lors d'un test d'observation nocturne du ciel étoilé en mars 2008. L'ouverture dans le fuselage du Boeing 747SP transformé permet d'apercevoir le télescope infrarouge de 2,7 mètres construit en Allemagne. © Nasa / DLR

Un télescope de 17 tonnes à bord [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles