Le retrait des troupes russes à Kherson: une «grande victoire» pour l'Ukraine

AP

Moscou a annoncé, ce mercredi 9 novembre, le retrait des troupes russes de Kherson. Une annonce que beaucoup assimilent à une défaite pour la Russie. Les troupes russes stationnées à Kherson représentaient une menace pour les habitants d’Odessa et de Mykolaïv qui redoutaient une attaque, deux villes qui étaient prises en étau avec d’un côté les soldats russes basés à Kherson et de l’autre ceux stationnés en Transnistrie, une région séparatiste de la Moldavie sous influence russe depuis 30 ans.

Pour Oleksiy Hontcharenko, élu d’Odessa à la Rada, le Parlement ukrainien, cette annonce est une victoire pour l’Ukraine: « C’est une grande victoire de l’Ukraine parce que c’est la seule ville du centre de l’Ukraine, qui était occupée par les Russes pendant cette invasion qui a commencé le 24 février dernier. Et maintenant, la Russie va se retirer de Kherson. »

Pour cet élu, ce retrait est important aussi d’un point de vue stratégique, parce que Kherson était le poste de l’armée russe pour l’offensive à destination d’Odessa et pour la partie de l’Ukraine qui est proche de la mer Noire. Kherson permettait aussi de rejoindre les forces russes qui sont en Transnistrie, la région de Moldavie occupée par la Russie pendant trente ans.

« C’est pour cela que c’est très important, rappelle Oleksiy Hontcharenko. Je pense qu’après ça, nous ne pouvons pas dire que l’Ukraine a gagné la guerre. Mais nous pouvons dire que la Russie a perdu la guerre. »


Lire la suite sur RFI