Retrait de Taha Bouhafs: Jean-Luc Mélenchon s'en veut "de ne pas avoir su le réconforter"

L'Insoumis Jean-Luc Mélenchon s'exprime lors de la première convention de la
L'Insoumis Jean-Luc Mélenchon s'exprime lors de la première convention de la

"Taha Bouhafs retire sa candidature aux législatives". Jean-Luc Mélenchon a confirmé dans un tweet l'abandon du journaliste militant de la course aux législatives dans la 14e circonscription du Rhône.

"Une meute s'est acharnée contre lui. A 25 ans, c'est lourd de vivre avec des menaces de mort et des mises en cause publiques quotidiennes", poursuit l'ex-candidat à l'élection présidentielle.

Et d'ajouter: "Je m'en veux de ne pas avoir sur le réconforter autant que nécessaire".

"C'est un grand constat d'échec", avait réagi un peu plus tôt Alexis Corbière. "Taha Bouhafs était l'exemple de ces milieux sociaux, loin de la politique, qui s'engagent et qui ne sont pas toujours parfaits", avait ajouté le député LFI de Seine-Saint-Denis.

Conflit de candidature et condamnation

Dans la nuit de lundi à mardi, Taha Bouhafs a publié sur son compte Twitter un communiqué expliquant avoir encaissé "une tempête d'attaques sans précédent" depuis l'annonce de sa candidature dans la 14e circonscription du Rhône, qui couvre les territoires des communes de Vénissieux, Feyzin, Saint-Fons, Solaize et la partie ouest de Saint-Priest.

Une candidature soutenue par la Nupes, et mise en cause localement. Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux avait ainsi décidé de maintenir sa candidature. Le secrétaire national du PCF Fabien Roussel avait quant à lui demandé à LFI "de revoir la candidature" de Taha Bouhafs en raison de se condamnation en première instance pour injure raciste pour avoir traité la syndicaliste policière Linda Kebbab "d'arabe de service". Une condamnation dont il a fait appel.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles