Retrait de la Russie de l'ISS en 2024 : une manière de déstabiliser les Occidentaux

La Russie va se retirer de la Station spatiale internationale (ISS), a annoncé le nouveau patron de l'Agence spatiale russe. Moscou mettra un terme à sa participation au sein de l'ISS après 2024. Ce modèle de coopération internationale vit-il ses dernières heures ? Ce n'est pas si sûr. La NASA affirme n'avoir reçu aucune information dans ce sens. Concrètement, qu'impliquerait le retrait des Russes ?

Selon les experts, il est impossible que les Russes créent une station spatiale d'ici 2024

La Russie a annoncé qu'elle se retirera de l'ISS dans deux ans pour pouvoir créer et utiliser à partir de ce moment-là sa propre station spatiale. Mais, selon les experts, il est impossible de créer une station spatiale en deux ou trois ans. Il faudrait plutôt une dizaine d'années.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

En faisant cette annonce, la Russie veut déstabiliser les Occidentaux. L'ISS ne pourrait en effet pas fonctionner de la même manière qu'aujourd'hui sans les Russes. Les États-Unis et la Russie sont ceux qui investissent le plus financièrement dans cette structure. La coopération entre Russes et Occidentaux dans le domaine spatial a déjà été plombée par l'offensive en Ukraine .

Le nouveau patron de l'Agence spatiale russe, qui vient d'être nommé il y a quelques jours, dit aussi que la Russie doit se concentrer sur ses propres services spatiaux, et il a raison. Malgré des fusées Soyouz historiques et très fiables, le pay...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles