Retrait de la Russie de Kherson : "un coup au moral pour les forces russes"

Selon Peter Dickinson, analyste au Conseil de l'Atlantique. Si la Russie se retire réellement de Kherson, les forces du Kremlin pourraient avoir du mal à accuser le coup et cela pourrait se ressentir jusqu'à Moscou.