Retrait russe de l'accord sur les céréales: la diplomatie turque à l'épreuve

AP - Alexandr Demyanchuk

La Turquie a indiqué samedi 29 octobre ne pas avoir « été officiellement notifiée » par la Russie de son retrait de l'accord international sur les céréales ukrainiennes, signé le 22 juillet dernier à Istanbul, sous l'égide des Nations unies, grâce à une médiation turque. Sa suspension met Ankara sous pression, et plonge le monde dans l'incertitude.

La Russie a annoncé, samedi, la suspension de l'exportation de céréales des ports ukrainiens. Une annonce du ministère de la Défense, sur le réseau social Telegram.

Moscou a justifié cette suspension par une attaque de drones, samedi matin, sur des navires militaires et civils de la flotte russe en mer Noire, stationnés dans la baie de Sébastopol, en Crimée annexée.

L'initiative de la mer Noire avait permis, cet été, de trouver une issue au blocage des céréales ukrainiennes. Deux accords signés par l'ONU, l'Ukraine, la Russie et la Turquie en juillet et dont but était d'organiser l'exportation de céréales et d'engrais ukrainiens, mais également russes, via des « couloirs sécurisés », les deux parties s'engageant à ne pas attaquer les navires marchands.

►À relire : Après une attaque de drones en Crimée, Moscou se retire de l'accord sur les céréales

La Russie accuse Kiev et le Royaume-Uni d'une attaque

Il devait expirer le 19 novembre prochain, mais Moscou semble avoir décidé de le saborder, faisant planer de nouveau le risque d'une crise alimentaire mondiale.


Lire la suite sur RFI