Retrait provisoire de l'âge pivot : un tournant dans le conflit social ?

C'est un geste d'Édouard Philippe qui pourrait faire basculer le mouvement de grève contre la réforme des retraites. L'exécutif estime en tout cas que le conflit social sur les retraites est arrivé ce samedi 11 janvier à un "tournant" après le retrait, sous conditions, de l'âge pivot de 64 ans. Un retrait qualifié de "compromis constructif et de responsabilité" par Emmanuel Macron. Dès le courrier d'Édouard Philippe aux partenaires sociaux envoyé, les ministres ont fait le tour des plateaux télé pour faire le service après-vente d'un "accord solide qui nous permet de trouver le chemin pour bâtir une réforme des retraites", selon la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye.

"Chacun a fait des efforts, a-t-elle dit sur BFMTV. Le gouvernement a fait le choix de retirer l'âge pivot à 64 ans pour 2027 et les organisations syndicales réformistes ont accepté de leur côté que nous ne dissocions pas la réflexion sur l'équilibre financier du système universel." "Ce compromis est jugé par le président de la République constructif et de responsabilité", a souligné l'Élysée. Emmanuel Macron avait souhaité un "compromis rapide" lors de ses vœux du 31 décembre. "Nous y sommes dix jours après, c'est satisfaisant", estime l'entourage du chef de l'État. Emmanuel Macron est resté "en lien constant" avec Édouard Philippe depuis que celui-ci a longuement reçu les partenaires sociaux ce vendredi à Matignon.

>> À lire aussi - Retraites : l'annonce surprise d'Édouard Philippe, prêt à retirer provisoirement l'âge pivot du projet de loi

"Il n'y a ni gagnant ni perdant dans un compromis, c'est une formule qui fait le pari de la confiance, du dialogue de la concertation et de la responsabilité des acteurs", a développé l'entourage du chef de l'État. Très attendue, la lettre du Premier ministre, envoyée au moment même où les opposants à la réforme battaient une nouvelle fois le pavé dans la plupart des grandes villes de France, a été bien accueilli par les syndicats réformistes, dont la CFDT. Du

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Australie : critiqué pour ses liens avec Credit Suisse, Roger Federer va faire un don
Pourquoi Star Wars n'a jamais autant rapporté
Des chats en bronze vendus une fortune par Philippe Geluck pour ouvrir un musée
Casino en passe de vendre Leader Price à Aldi ?
Casino soutenu par une éventuelle cession de Leader Price