Publicité

Retrait de la Monusco de RDC: le secrétaire général adjoint de l'ONU en visite dans le Sud-Kivu

Le secrétaire général adjoint aux opérations de paix des Nations unies Jean-Pierre Lacroix séjourne dans la province du Sud-Kivu où il a échangé avec les autorités provinciales sur le plan de désengagement de la Monusco.

Avec notre correspondant à Bukavu, William Basimike

D’ici fin avril 2024 environ 2 000 casques bleus vont quitter le Sud-Kivu. Jean-Pierre Lacroix est allé s'assurer que ce retrait se fera conformément au plan de désengagement de la Monusco qui veut que les forces de défense et de sécurité congolaises occupent les positions jadis occupées par la Monusco.

Acquis de la Monusco

Lors des échanges avec le gouverneur du Sud-Kivu, Jean-Pierre Lacroix a souhaité que tous les acquis de la Monusco soient préservés au profit de la population congolaise après le retrait de la Monusco, mais il reconnaît que des problèmes sécuritaires persistent : « La mission de maintien de la paix n’est pas faite pour demeurer éternellement dans un pays, dit-il, et c’est pour cela qu’on a eu ce plan de désengagement. Bien sûr il y a encore des points chauds que nous avons discuté avec le gouverneur; c’est la raison pour laquelle, et c’est prévu d’ailleurs par le plan de désengagement en toutes lettres que le désengagement graduel des éléments de la Monusco se fasse parallèlement au même rythme que l'arrivée des forces armées et de sécurité congolaises. »

« Nous voulons que les choses se passent calmement »


Lire la suite sur RFI