Retrait. L’armée américaine quitte Bagram, sa principale base en Afghanistan

·1 min de lecture

Selon la presse américaine, l’officialisation du retrait complet des forces américaines n’est plus qu’une question de jours. Située à 70 km au nord de Kaboul, la base aérienne de Bagram était le centre névralgique de la puissance militaire américaine en Afghanistan.

La date du retrait complet des forces américaines en Afghanistan se rapproche de plus en plus. Ce vendredi 2 juillet, les dernières troupes devraient en effet quitter la base aérienne de Bagram, en Afghanistan, a déclaré un haut responsable du Pentagone à CNN.

Ce départ, une “victoire symbolique” pour les talibans, marque la fin de la présence américaine “dans ce complexe tentaculaire qui était devenu le centre de la puissance militaire américaine en Afghanistan”, observe le site de la chaîne d’informations.

Située à environ 70 km au nord de Kaboul, la base aérienne de Bagram a longtemps été utilisée pour lancer des attaques aériennes contre les talibans et d’autres groupes militants, et a été le quartier général des troupes des Opérations spéciales américaines pendant la guerre, souligne le Washington Post.

À lire aussi: Échec. L’Allemagne se retire d’Afghanistan, épilogue d’une intervention ratée

Alors que les talibans ont lancé une offensive qui a encerclé de nombreuses capitales provinciales d’Afghanistan, la hiérarchie militaire américaine a brièvement envisagé de garder la base de Bagram ouverte plus longtemps, souligne le quotidien américain. Mais l’

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles