Retrait de Griveaux à Paris : "Une forme d'américanisation de nos élites politiques"

Le retrait de Benjamin Griveaux, candidat LREM aux municipales à Paris, a tout pour évoquer les scandales sexuels des Etats-Unis.

Après la diffusion d'images à caractère sexuel sur les réseaux sociaux, Benjamin Griveaux, candidat LREM à Paris, a annoncé ce 14 février son retrait de la course à la mairie. La décision, prise après une soirée de réunion de crise à l'Elysée, frappe par sa rapidité. Comme si, moins de 24 heures après que son nom ait été affiché dans le top 10 des tendances de Twitter, ce fidèle de la première heure d'Emmanuel Macron savait que sa campagne était désormais aphone.

Lire aussi Benjamin Griveaux, le sordide épilogue d’une campagne cauchemardesque

Qui pensait que les scandales sexuels étaient réservés aux coups bas des campagnes électorales américaines ? A l'heure où, Outre-Atlantique, un président gouverne en dépit des multiples accusations d'agressions sexuelles autrement plus graves qu'un supposé flirt extra-conjugal, l'affaire qui secoue la campagne parisienne semble dessiner une "américanisation" de la vie politique française. Comme si l'exigence d'"exemplarité" envers la classe politique, jusque dans la vie privée, devenait de plus en plus pesante dans l'Hexagone. Entretien avec Barthélémy Courmont, directeur de recherche à l'IRIS et auteur de plusieurs livres sur la politique américaine.

Marianne : Comment analysez-vous le brusque retrait de la candidature de Benjamin Griveaux à la mairie de Paris ?

Barthélémy Courmont : Dans cette affaire, deux aspects sont particulièrement saisissants. D'abord, ce qui a incité Benjamin Griveaux à se retirer de la course : il a fait le choix de partir très tôt, avant même que d'éventuels soutiens de la classe politique ne se manifestent. Il avait conscience que ces vidéos seraient devenues une question morale pour sa campagne. Ensuite, il y a le profil de Piotr Pavlenski, sa volonté de destruction anarchiste de l'establishment politique. Nous sommes face à un double mouvement, d'un côté une poussée anarchiste, de l'autre puritaniste ou moralisatrice. Concernant ce second point, l'affaire ressemble beaucoup à une forme "


Lire la suite