Retrait de 12 000 soldats : Trump veut faire payer l'Allemagne

·2 min de lecture

Le gouvernement des Etats-Unis a fait savoir mercredi que près de 12 000 de ses soldats quitteraient dès que possible l'Allemagne, où ils sont actuellement stationnés.

C'est un vestige d'une époque où les Etats-Unis entendaient contrer l'Union soviétique en Europe en cas de troisième guerre mondiale : encore aujourd'hui, environ 36 000 soldats des Etats-Unis sont stationnés en Allemagne. Près de 12 000 d'entre eux vont prochainement quitter le pays, a fait savoir le ministère de la Défense ce mercredi. Selon le secrétaire à la Défense Mark Esper, cité par le «Washington Post», il s'agit d'aligner le déploiement de forces sur la stratégie de l'Otan. «Comme chacun peut le constater, la réorganisation de nos forces en Europe constitue un changement important et positif, (...) en cohérence avec les ajustements internes à l'Otan en d'autres temps», a déclaré le ministre. Pour le président des Etats-Unis, toutefois, les raisons qui motivent ce changement sont toutes autres : faire payer Berlin.

«L'Allemagne est en défaut de paiement! Ils n'ont pas payé les frais! Ils n'ont pas payé les frais pour l'Otan! Ils en sont très loin et ça fait des années. Ils n'ont pas l'intention de payer. Les Etats-Unis se font avoir sur le commerce, sur l'armée et sur tout le reste. Je suis là et je règle tout ça. Mais l'Allemagne nous doit des milliards et des milliards de dollars pour l'Otan. Et pourquoi on garderait tous ces soldats là-bas? Et maintenant l'Allemagne dit que c'est mauvais pour leur économie. Eh bien, c'est bon pour notre économie! L'Allemagne est en défaut de paiement! Ils sont à 1%, ils devraient être à 2% et en fait, tout le monde devrait être à 4%, parce que 2% c'est pas assez», a tenté d'expliquer Donald Trump aux journalistes qui l'interpelaient mercredi matin sur la décision du retrait.

Depuis des années, Trump entretient la confusion

Depuis son élection, le président Trump n'a(...)


Lire la suite sur Paris Match