Publicité

Retour sur Terre des astronautes européens après leur mission privée à bord de l'ISS

Les membres de la mission Ax-3 au premier plan avec, de gauche à droite, l'Américano-Espagnol Michael Lopez-Alegria, l'Italien Walter Villadei, le Turc Alper Gezeravci, et le Suédois Marcus Wandt, à bord de l'ISS, le 20 janvier 2024 (Handout)
Les membres de la mission Ax-3 au premier plan avec, de gauche à droite, l'Américano-Espagnol Michael Lopez-Alegria, l'Italien Walter Villadei, le Turc Alper Gezeravci, et le Suédois Marcus Wandt, à bord de l'ISS, le 20 janvier 2024 (Handout)

Un quatuor d'astronautes, dont un Suédois, un Italien, et le premier Turc à se rendre dans l'espace, sont revenus sur Terre vendredi au terme d'une mission privée de 18 jours à bord de la Station spatiale internationale (ISS).

Une retransmission en direct a montré la capsule Crew Dragon de SpaceX se diriger doucement grâce à des parachutes jusque dans l'océan Atlantique, au large de la Floride.

La mission, nommée Axiom Mission 3 (Ax-3), était la troisième du genre organisée par l'entreprise américaine Axiom Space et la première dont les sièges avaient tous été financés par des agences nationales et non par de riches particuliers.

"Je suis très fier de mes co-équipiers d'Ax-3 qui ont aidé leurs agences (spatiales) à accomplir tous leurs objectifs scientifiques", avait déclaré avant le retour vers la Terre le commandant de la mission, l'Américano-Espagnol Michael Lopez-Alegria. Cet ancien astronaute de la Nasa était employé par Axiom Space pour accompagner les trois clients.

Parmi les passagers figuraient ainsi Alper Gezeravci, pilote et colonel de l'armée de l'air turque, Walter Villadei, un colonel de l'armée de l'air italienne qui avait auparavant volé à bord d'un vaisseau spatial de Virgin Galactic, et le Suédois Marcus Wandt, soutenu par l'Agence spatiale européenne (ESA).

La mission devait initialement durer deux semaines mais le trajet retour a été retardé de plusieurs jours en raison de la météo.

L'équipage a mené 30 expériences, notamment pour mieux comprendre l'impact de la microgravité sur le corps humain.

Axiom Space a été fondé en 2016 par Michael Suffredini, un ancien manager du programme de l'ISS pour la Nasa, et l'entrepreneur Kam Ghaffarian.

En plus d'organiser des mission privées vers la station spatiale, l'entreprise développe des combinaisons pour les futures missions lunaires de la Nasa.

Axiom Space prévoit également de construire la première station spatiale commerciale, qui sera dans un premier temps rattachée à l'ISS.

Les coûts exacts d'Ax-3 n'ont pas été rendus publics, mais en 2018 quand la société avait annoncé son programme, incluant la location du matériel SpaceX et une rétribution de la Nasa pour l'utilisation de la station, elle avait fixé un coût de 55 millions de dollars par siège.

ia/rle/seb