Retour des soignants non-vaccinés : pourquoi la majorité est accusée d'avoir fait obstruction

Une nouvelle séance houleuse à l'Assemblée nationale ce jeudi soir. À l'occasion de la niche parlementaire de La France insoumise , la députée Caroline Fiat présentait une proposition de loi en faveur de la réintégration des soignants non-vaccinés contre le Covid-19 , et les débats ont été particulièrement agités, marqués par l'invective du député centriste du groupe Liot, Olivier Serva, "Tu vas la fermer", lancée à l'adresse de députés Renaissance qui l'interpellaient pendant son intervention.

En réalité, les députés insoumis accusent la majorité d'avoir fait de l'obstruction parlementaire.

>> LIRE AUSSIMarseille : les soignants de la Timone plaident pour le retour de leurs collègues non-vaccinés

250 amendements déposés par la majorité

Les députés LFI semblaient sur le point de faire adopter leur propre proposition de loi. Les Républicains étaient pour, tout comme la Nupes et le Rassemblement national. Le groupe Renaissance y voyait de son côté une proposition "antivax et complotiste". Après le retour en séance à 21h30, et voyant qu'une défaite se profilait, la majorité a déposé plus de 250 sous-amendements pour éviter qu'un vote n'ait lieu avant minuit, et donc avant la fin de la niche, cette séance p...


Lire la suite sur Europe1