«Un retour sur soi» : oui, la solitude peut être bénéfique pour notre bonheur

© Paul Bradbury / Caia image / SCIENCE / NEW / Science Photo Library via AFP

Et si passer du temps chez soi, aller au cinéma ou au restaurant tout seul, était un petit plaisir coupable que certains se refusent ? A l'occasion de la journée mondiale des solitudes ce lundi 23 janvier, dans l'émission Bienfait pour vous Virginie Megglé, psychanalyste, souligne les bénéfices de la solitude sur notre bonheur et explique comment se débarrasser de l'effet "subit" qu'une partie de la population peut ressentir .

>> Retrouvez toutes les émissions de Mélanie Gomez et Julia Vignali de 11h à 12h sur Europe 1 en replay et en podcast ici

"Car la solitude a mauvaise presse. C'est presque quelque chose de honteux", explique au micro d'Europe 1, l'auteure de Guérir de la peur de l'abandon, aux éditions Eyrolles. Pour cette dernière, parfois, "le regard des autres peut peser sur les personnes solitaires, et rendre ainsi leur solitude plus difficile à vivre que le fait d'être seul".

"C'est comme si on ne prenait pas le temps pour dormir"

"Pourtant, on a vraiment intérêt" à passer du temps uniquement avec soi, souligne la psychanalyste. "On a une solitude qui est presque anthologique. Après tout, on naît seul et on meurt seul", note-t-elle. "Donc effectivement, la solitude est un sentiment difficile parfois. Mais apprendre à vivre bien (avec), c'est quand même une condition positive supplémentaire pour ensuite être bien avec d'autres", estime Virginie Megglé.

"Et puis, la solitude, ça reflète le besoin de prendre soin de soi. Car la solitude, c'est aussi finalement...


Lire la suite sur Europe1