Vers un retour du phénomène climatique El Niño en 2022

·1 min de lecture

La Niña et El Niño sont deux phénomènes climatiques caractérisés par une anomalie de température d'une partie des eaux de l'océan Pacifique : on parle d'une « année La Niña » lorsque l'eau est plus froide que la moyenne, à l'inverse on parle d'une « année El Niño » lorsque l'eau est plus chaude que la moyenne. La différence de température océanique entre les deux phases peut atteindre 10 °C d'écart entre El Niño et La Niña. Ces différences au niveau des températures de l'eau ont des conséquences sur le climat des mois suivants, particulièrement sur le continent américain, africain et asiatique, beaucoup moins en Europe. En dehors de l'impact sur les précipitations et sur les températures, ces phénomènes sont connus pour leur effet sur l'intensité de la saison cyclonique.

La bande rouge sur l'océan Pacifique représente les températures plus élevées que la moyenne lors d'une phase El Niño. © Nasa
La bande rouge sur l'océan Pacifique représente les températures plus élevées que la moyenne lors d'une phase El Niño. © Nasa

Des phases climatiques de 1 à 3 ans

Ces deux phénomènes fonctionnent par phase, durant chacune un à trois ans. Le début d'une nouvelle phase se produit généralement au cours de l'été, voire de l'automne. Mais il arrive très souvent qu'une phase « froide » se prolonge plusieurs années de suite, c'est ce qui s'est produit avec La Niña, qui a marqué le climat de l'hiver précédent et de celui en cours. Les dernières projections des modèles climatiques envisagent un affaiblissement de La Niña à partir de février-mars, suivi d'une période neutre au printemps, puis du retour d'El Niño à partir de juin. L'Organisation météorologique mondiale précise que « grâce aux progrès scientifiques réalisés en matière de compréhension et de modélisation de ce phénomène, nos compétences en matière de prévision se sont améliorées et il est désormais possible de prévoir l’occurrence du phénomène à des échéances d’un à neuf mois, ce qui permet à la société de se préparer aux dangers qui y sont associés, tels que les fortes pluies, les inondations et la sécheresse ». Cependant, il faut préciser que...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles