De retour avec un nouvel album, "Disco", Kylie Minogue va donner un concert virtuel samedi

Lorène de Susbielle, avec Nawal Bonnefoy
·2 min de lecture
Kylie Minogue à Londres en mai 2015 - Leon Neal - AFP
Kylie Minogue à Londres en mai 2015 - Leon Neal - AFP

Trente deux ans de carrière et un 15e album studio dansant, comme un antidote à la morosité de 2020. Kylie Minogue sort ce vendredi Disco, disque de 12 titres qui puisent directement leur inspiration dans la musique des années 1970.

Pour l'occasion, la popstar va donner samedi un concert virtuel aux airs de boum, afin de faire la fête dans son salon. Kylie Minogue y interprétera ses nouveaux titres, parmi lesquels Say Something, Magic et I Love It, des extraits de Disco dévoilés au cours de ces derniers mois. Des tubes joyeux qui réchaufferont les coeurs en cette période de crise sanitaire.

"J'espère que ce sera un moment de communion pour tout le monde", a-t-elle confié à BFMTV. "Je sais que certains fans ont déjà prévu ce qu'ils vont boire avant, comment ils vont s'habiller, comment ils vont se connecter pour partager ce moment avec leurs amis".

L'artiste australienne a ajouté être "vraiment très touchée" à l'idée qu'elle et ses fans puissent se rassembler, tous ensemble, à distance. Ce concert sera accessible partout dans le monde, et débutera à 21 heures, heure française, sur un site dédié. Pour y accéder, les fans devront se procurer un billet qui coûte 17.50 euros.

"Le disco a toujours fait partie de ma vie"

Le dernier album de Kylie Minogue, Golden, remonte à deux ans et surfait sur le genre de la country-pop. Avec un album disco, la chanteuse se plonge dans une passion qui l'anime depuis petite.

"Le disco a toujours fait partie de ma vie. Je ne suis jamais allée au Studio 54 mais ces images, ces chansons, ces mélodies, sont tellement fortes et magnifiques", nous a-t-elle expliqué. "Si vous regardez Saturday Night Fever, si vous écoutez les Bee Gees ou Donna Summer et Diana Ross, c'et superbe".

"Il y a aussi toute cette nostalgie autour", a-t-elle ajouté. "J'aime le disco, c'est comme ça".

Article original publié sur BFMTV.com