Échec de "Masterchef" : Qu'est-ce-que France 2 est allée faire dans cette galère ?

Nathalie GUYON
Nathalie GUYON

Soirée à fort enjeu pour France 2. Le mardi 23 août en prime time, la chaîne du service public a remis au goût du jour "Masterchef", le concours de cuisiniers amateurs lancé en France en août 2010 sur TF1. Mais que diable France 2 est-elle allée faire dans cette galère ?

Un programme abîmé

La marque "Masterchef" a-t-elle manqué aux téléspectateurs au point de mériter d'être relancée ? Pas sûr. Il y a sept ans, le public avait sévèrement sanctionné la saison 5 de l'émission. Seulement 2,69 millions de téléspectateurs, soit 13,6% du public et 17% des Femmes responsables des achats de moins de 50 ans (FRDA-50), cible prioritaire de la chaîne, avaient salivé, le 25 juin 2015, devant ce qui était déjà présenté comme une nouvelle mouture du concours culinaire.

Auteur de deux des plus mauvaises audiences en prime de l'année 2015 sur TF1, "Masterchef" est alors reléguée sans tarder sur... NT1 (aujourd'hui TFX). Et les audiences s'effondrent, la mayonnaise étant visiblement irrattrapable. Le 3 septembre 2015, le programme quittait l'antenne dans l'indifférence générale, conservant l'attention de 590.000 fidèles, soit 3,5% du public. Un score acceptable pour NT1 mais catastrophique pour "Masterchef", dont la finale la plus suivie, en 2011 (saison 2), avait sustenté près de 7 millions de gourmands et 30% du public.

Certes, France 2 n'est pas NT1 mais le retour d'une marque usée et abîmée, de plus estampillée TF1, a-t-elle du sens sur le service public...

Lire la suite


À lire aussi

"Sauvés par le gong" va faire son retour sur Peacock, la plateforme de NBC
"Allez vous faire voir !" : Jean-Luc Mélenchon s'emporte sur le plateau de Franceinfo
Thomas Thouroude ("Y'a pas péno") : "Je croise les doigts pour que cette émission continue sur Europe 1"