Le retour de l’homme chien du Michigan

·2 min de lecture

Une célèbre créature légendaire du Michigan, l’homme chien ou dogman en VO, aurait de nouveau été filmée. 

Il n’y a pas que le Bigfoot dans la vie mythologique américaine. Le bestiaire états-unien comporte des êtres dérivés des légendes amérindiennes comme le sinistre wendigo et le gigantesque oiseau tonnerre ou d’autres aux origines plus floues, comme l’incontournable chupacabra, quelques humanoïdes, cousins plus ou moins éloignés du Bigfoot parmi lesquels l’homme lézard qui hanterait les marécages du comté de Lee, en Caroline du Sud, le tout assorti de quelques monstres lacustres.

Lire aussi:Le loup-garou de Hull court toujours

Chaque Etat semble donc avoir son lot de créatures qui évoluent à la frontière entre contes et réalité. C’est le cas de l’homme chien du Michigan, un loup-garou endémique qui aurait été vu pour la première fois en 1887 lors de l’attaque d’un homme par deux chiens se tenant debout sur leurs pattes postérieures… Cent ans plus tard, en 1987, un disc-jockey d’une radio locale, Steve Cook enregistre sous le pseudonyme de Bob Farley une chanson (à écouter ci-dessous) retraçant les sinistres exploits du «dogman» du Michigan devenue un tube en quelques jours. Steve Cook a alors reçu des dizaines d’appels de témoins assurant avoir vu l’homme chien.

Plus tard, le DJ a expliqué qu’il s’était simplement inspiré de vieilles légendes amérindiennes et qu’il n’avait jamais entendu parler d’un authentique dogman vivant dans les forêts du Michigan, s'en prenant aux voyageurs égarés. Il s’est avéré par la suite que la plupart des rencontres attestées avec cette créature, même les plus anciennes, ont commencé à circuler après 1987, année de la création de sa chanson. De là à estimer que c’est uniquement Steve Cook qui est à l’origine du mythe, il n’y a qu’un pas que l’on peut aisément franchir.

Pourtant, les récits(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles