Le retour du cornichon français

·1 min de lecture

Star des sandwichs au pâté, en sauce gribiche ou en accompagnement de plats comme la raclette, le cornichon fait craquer les Français. Pourtant, plus de 90% des cornichons consommés en France proviennent d'Inde. Le reste vient d'Europe de l'Est ou d'Asie, mais très peu sont entièrement français.

Des cornichons voyageurs

Ce n'est pas étonnant que les cornichons viennent d'Inde puisque qu'ils sont originaires de ce pays. Le problème, c'est toute la pollution engendrée. Ces petits cucurbitacées mettent deux mois à arriver par bateau chez nous. Ils sont directement plongés dans du vinaigre en Inde et sont vendus tel quel dans nos magasins, sans forcément que ce soit indiqué. De plus, les petits oignons dans les bocaux ne sont pas là juste pour le goût, mais pour prendre de la place et mettre moins de cornichons.

Pourquoi ont-ils déserté la France ?

Jusqu'au début des années 2000, il y avait encore une cinquantaine de producteurs de cornichons rien qu'en Bourgogne. Sauf qu'en 2004, Maille, le leader de l'époque a fermé son usine dans l'Yonne, alors les autres ont suivi et ont déserté petit à petit. S'ils ont tous suivi le pas, c'est pour des raisons économiques principalement. Le climat français permet une récolte par an seulement, contre trois en Inde. La main d’œuvre nécessaire pour ramasser les cornichons était aussi difficile à trouver, de part le côté très fatiguant lié au ramassage au sol.

Le retour du cornichon bleu-blanc-rouge

Une trentaine de producteurs ont fait leur retour...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles