Retour au collège: le président du Grand Lyon, David Kimelfeld, regrette le flou pour les 4e et 3e

1 / 2

Retour au collège: le président du Grand Lyon, David Kimelfeld, regrette le flou pour les 4e et 3e

Le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld, regrette le manque de visibilité donné aux parents sur la reprise des élèves de 4e et 3e, à trois jours de la réouverture des collèges pour les 6e/5e.

"Il n'y a aucune visibilité sur la reprise des plus grands. Je souhaite qu'on soit clair et transparent avec les parents d'élèves", a expliqué ce vendredi David Kimelfeld, en marge d'une visite de pré-rentrée d'un collège de Caluire-et-Cuire, commune limitrophe de Lyon.

"On sent bien qu'il y a une pression des employeurs qui demandent: 'Mais quand est-ce que vous revenez travailler ?'", a-t-il ajouté, interrogé par des journalistes. Le président de la métropole a donc demandé au recteur "un bilan d'ici mercredi des premières rentrées des 6e et des 5e et qu'on puisse se projeter".

Une décision fin mai

Si ces classes reprennent lundi, le gouvernement a indiqué fin avril qu'il ne se prononcerait que "fin mai" sur la réouverture des classes de 4e et 3e après l'obtention de "garanties totales" sur le plan sanitaire.
    
Pour David Kimelfeld, il est certain que la rentrée des 4e/3e ne pourra pas se tenir le 25 mai, évoquant plutôt le 2 ou le 9 juin. "On peut pas se permettre d'être approximatif dans cette organisation-là" avec des contraintes sanitaires et nettoyage fortes, a-t-il estimé.

Des consignes d'hygiène strictes

Au collège Charles Sénard qu'il visitait vendredi, ce sera gel hydroalcoolique au portail et à l'entrée des classes. Les élèves ne changeront pas de classe, ce sont les professeurs qui viendront à eux et laveront le poste de travail à la fin de chaque heure.

Les collégiens seront seuls à des tables espacées d'un mètre. Le midi, ils mangeront des paniers froids, qui seront gratuits sur tout le Grand Lyon pour les 15 premiers jours.

Enseignants comme élèves seront masqués. Les élèves devront apporter leurs propres équipements mais la métropole a livré des masques pédiatriques pour éviter d'avoir à refuser un élève pour ce motif.
    
A Caluire-et-Cuire, 40% des 6e/5e sont attendus lundi, ce qui est un chiffre bien supérieur à la moyenne de la métropole où 20 à 25% des collégiens seulement devraient revenir, selon les responsables locaux.


A lire aussi


Article original publié sur BFMTV.com