En se retirant rapidement, Chantal Jouanno "permet au débat de se dérouler dans les meilleures conditions"

franceinfo
Alors que Chantal Jouanno a annoncé mardi après la polémique autour de son salaire de se retirer du pilotage du grand débat national pour mettre fin à la crise des "gilets jaunes", le président de l'Association des maires ruraux de France, Vanik Berberian, salue mercredi la célérité de sa réaction.

Le président de l'Association des maires ruraux de France, Vanik Berberian, a salué mercredi matin sur franceinfo la décision de Chantal Jouanno de se retirer du pilotage du grand débat national visant à mettre fin à la crise des "gilets jaunes", en pleine polémique sur le niveau de son salaire de présidente de la commission nationale du débat public (CNDP). Vanik Berberian estime qu'"en se retirant, elle permet au débat de se dérouler dans les meilleures conditions".

franceinfo : Êtes-vous surpris par la vitesse de cette décision de Chantal Jouanno, quelques heures seulement après le début de la polémique sur son salaire ?

Vanik Berberian : Ce qui est important, c'est qu'elle ait pris acte du fait que les conditions n'étaient pas réunies. Sa réaction rapide est plutôt à saluer parce qu'elle souhaite, j'imagine, que ce débat réussisse. Sa présence présentait un problème, en se retirant rapidement, elle permet au débat de se dérouler dans les meilleures conditions, donc c'est plutôt une bonne chose de sa part.

Chantal Jouanno avait rencontré des maires pour expliquer les modalités de ce débat. Son départ ne rend-il pas le débat encore plus flou (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi