Que retenir du débat présidentiel qui a opposé les onze candidats?

Les onze candidats à la présidentielle étaient côte à côte ce mardi soir pour défendre leurs projets respectifs. BFMTV a organisé et diffusé en direct un débat historique.

Une première dans l'histoire des élections françaises. Ce mardi soir, les onze candidats étaient réunis sur le même plateau de télévision pour parler emploi, social mais aussi protection des Français et moralisation de la vie politique. Petit tour d'horizon des grands points à retenir. Toute une soirée, les joutes verbales et les idées se sont côtoyées. 

> Les petits candidats entrent dans le jeu

Absents du précédent débat télévisé, Philippe Poutou et Jean Lassalle se sont particulièrement démarqués, ce mardi soir. 

La voix rocailleuse, l'accent prononcé, Jean Lassalle a rappelé qu'il était "fils de berger, frère de berger", avant de s'interroger sur les règles du débat. De son côté, Philippe Poutou, s'en est pris d'emblée aux "politiciens corrompus" présents "sur ce plateau". 

"Depuis janvier, c’est le régal, Fillon, plus on fouille et plus on sent la corruption et la triche. En plus, ils nous expliquent qu’il faut la rigueur et l’austérité", lance le candidat du NPA. "On a aussi Marine Le Pen, pareil, on pique dans les caisses publiques, ce n’est pas ici c’est en Europe. Et le FN qui est anti-système ne s’emmerde pas, car il se protège grâce à l’immunité parlementaire, donc peinard".

Une sortie qui n'a pas été du goût de l'ancien Premier ministre. François Fillon a protesté de multiples "Oh, oh, oh, oh", murmurant: "Je vais vous foutre un procès, vous".

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages