Retards dans les livraisons des vaccins contre le Covid-19 : "Les nouvelles ne sont pas si mauvaises que ça", tempère l'autrice d'un rapport

franceinfo
·1 min de lecture

Après le laboratoire Pfizer-BioNtech, AstraZeneca a annoncé à son tour, avant même le feu vert de l'Agence européenne du médicament, un retard de livraisons des doses de son vaccin contre le Covid-19. Le laboratoire anglo-suédois n'en livrera que 31 millions au premier trimestre, au lieu des 80 millions prévus. "C'est inévitable" à cause des "grandes incertitudes", a expliqué samedi 23 janvier sur franceinfo Anne Bucher, ancienne directrice générale de la Santé à la Commission européenne et autrice d'un rapport pour le think tank TerraNova "Production de vaccins : quels enseignements tirer de l'expérience Covid ?". D'après elle, "les nouvelles ne sont pas si mauvaises que ça" avant le "régime de croisière qui serait plus atteint aux deuxième et troisième trimestres 2021".

franceinfo : Est-ce qu'on découvre là, d'après vous, des faiblesses de l'Union européenne qui s'avèrent dangereuses ?

Anne Bucher : Je mets le doigt sur certains aspects. D'abord, je pense qu'il faut garder à l'esprit qu'on est dans une situation tout à fait exceptionnelle et que dans cette situation exceptionnelle, l'arrivée des vaccins dans un temps (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi