Restrictions sanitaires : ces nouveaux départements qui basculent en confinement

À Manosque (Alpes-de-Haute-Provence), un commerçant s'apprête à fermer son rideau, et ce, pour longtemps. "Cela fait trois fois, ça commence à faire beaucoup. On commence à être désespérés", regrette-il, amer. Dans quelques jours, de nouvelles restrictions s'appliqueront dans les Alpes-de-Haute-Provence. Dans la région, le nombre de cas de Covid-19 a explosé avec une hausse de 43% en une semaine. Pour enrayer l'augmentation des cas, tous les commerces non essentiels fermeront leurs portes. Un commerçant de chaussures se dit désabusé : il risque de perdre tout son stock pour la nouvelle saison. Mais les clients admettent que fermer reste la meilleure solution. Un taux d'incidence de 100 À Biscarosse, dans les Landes, le taux d'incidence est relativement bas. Par conséquence, les restrictions sont moins compréhensibles. "Ici, beaucoup d'habitants que nous avons rencontré ne veulent pas y croire car les Landes sont un département un peu à part, avec 100 cas pour 100 000 habitants. C'est l'un des taux d'incidence les moins élevés de la région Nouvelle-Aquitaine", soutient le journaliste France Télévisions Francis Mazoyer, en duplex depuis Biscarosse. Mais l'objectif de ces restrictions reste de prévenir l'afflux massif d'habitants de départements plus touchés, qui risqueraient de faire circuler le virus du Covid-19.