Restrictions sanitaires : les Franciliens réagissent à l'annonce d'un nouveau confinement

L'annonce d'un reconfinement est difficile à accepter pour les Franciliens, rencontrés dans la soirée de jeudi 18 mars par les journalistes de France Télévisions. "On verra ce que ça donnera dans quatre semaines… Quatre semaines ! C'est beaucoup", reconnaît un passant. "Mars, avril, mai, les plus beaux jours de l’année, où les gens ont envie de bouger un petit avec toute cette période difficile, on en a ras-le-bol", ajoute un autre. Nouveau coup dur pour les commerçants Ce sentiment est aussi partagé chez les commerçants. Au total, en Île-de-France, 230 000 boutiques et services seront désormais fermés. Un énième coup dur. "Moi je croyais qu'ils allaient faire samedi et dimanche seulement. Si on doit fermer, ça veut dire qu’on ne tient plus. Il faut mettre les clés sous le paillasson", alarme un commerçant de la capitale. Les salariés franciliens vont aussi devoir s’adapter, avec le télétravail quatre jours sur cinq. Les nouvelles règles entreront en vigueur dans la nuit du vendredi 19 au samedi 20 mars.