Restrictions contre le ski à l'étranger : "Ça ne nous console pas vraiment", affirme un élu savoyard qui réclame une date d'ouverture pour la mi-janvier

franceinfo
·1 min de lecture

"Cette mesure pour empêcher les gens d'aller faire du ski en Suisse ou en Autriche ne nous console pas vraiment (...) Nous ce qu'on veut, c'est une date d'ouverture pour la mi-janvier", a déclaré mardi 1er décembre sur franceinfo Guillaume Desrues, maire sans étiquette de Bourg-Saint-Maurice, commune située dans la vallée de la Tarentaise en Savoie qui prévoit de manifester mercredi pour demander l'ouverture des stations de ski. Les propos du maire ont été tenus en réaction à la déclaration d'Emmanuel Macron mardi qui affirme que la France pourrait prendre "des mesures restrictives et dissuasives" pour empêcher les Français d'aller skier à l'étranger à Noël alors que les remontées mécaniques restent fermées dans l'Hexagone jusqu'au 20 janvier (mais pas les stations de ski).

franceinfo : Avec ces propos, est-ce que le chef de l'Etat n'a pas définitivement douché vos espoirs ?

Guillaume Desrues : Ça fait déjà depuis la semaine dernière qu'il a douché nos espoirs parce qu'on avait eu un rendez-vous avec le Premier ministre le lundi matin et finalement le mardi soir il a dit l'inverse. Donc effectivement, cette mesure pour empêcher les gens d'aller faire du ski en Suisse ou en Autriche elle ne nous console pas vraiment. De toute façon, on ne joue pas à égalité.

"Quand on voit qu'à partir du 15 décembre, les cinémas et les musées vont rouvrir, il y a une grosse (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi