Publicité

Restos du Cœur : inflation, précarité accrue, la 39e campagne s'annonce difficile

© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives

Les Restos du Cœur lancent mardi leur 39e campagne de distribution alimentaire dans un contexte de difficultés financières qui contraignent l'association à réduire le nombre de ses bénéficiaires. "Entre 5 % et 10 % des personnes accueillies l'hiver dernier se voient refuser l'aide alimentaire cette année", a précisé son président, Patrice Douret.

"La faim progresse" en France, constate le président des Restos du Cœur, Patrice Douret, à l'heure où l'association lance, mardi 21 novembre, sa 39e campagne de distribution alimentaire et est obligé de réduire le nombre de ses bénéficiaires en raison de difficultés financières.

"La faim progresse, de plus en plus de personnes sont en difficultés en raison de l'inflation", a commenté auprès de quelques médias, dont l'AFP, Patrice Douret, président de l'association fondée par Coluche en 1985.

La hausse des prix a atteint 4 % en octobre, selon les dernières données de l'Insee, celles de l'énergie (5,2 %) et de l'alimentation (7,8 %) restent fortes.

À lire aussiLes femmes particulièrement touchées par la pauvreté qui s'aggrave en France

Mères célibataires, retraités, salariés aux emplois peu rémunérateurs, étudiants : la hausse des demandes concerne tous les profils, dans tous les départements. Les ménages accueillis vivent avec moins de 550 euros par mois pour 60 % d'entre eux.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Après plusieurs reports, le gouvernement présente son plan contre la pauvreté
L'Observatoire des inégalités s'alarme d'une "fracture sociale" persistante en France
Les femmes particulièrement touchées par la pauvreté qui s'aggrave en France