Restitution de la dépouille de Patrice Lumumba: un «moment d’émotion et d’espoir» pour sa fille

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C’était un moment historique, ce lundi 20 juin 2022, la justice belge a remis à la famille de Patrice Lumumba une relique. Une dent qu’un officier belge avait pris sur le corps de l’ancien Premier ministre peu après son assassinat il y a plus de 61 ans. Après cette restitution, la dépouille du héros national a été conduite à l’ambassade de RDC à Bruxelles, signant là son retour en terre congolaise.

De nos envoyés spéciaux à Bruxelles,

« Je suis très ému, je ne pensais pas que ce jour pouvait arriver », Jules Lumumba a les yeux brillant quand il parle de son parent. Le vieil homme regarde avec émotion le grand cercueil qui trône désormais au milieu de l’ambassade congolaise, entouré de fleurs blanches. À ses côtés, des Congolais de Belgique sont venus se recueillir près de la dépouille du héros national et signer les registres de condoléances.

Dans la salle, on retrouve aussi bien des anonymes que des ambassadeurs, comme celui du Gabon. Chacun vient quand il veut. « C’est notre tradition, explique un des organisateurs, chacun vient rendre hommage sans s’annoncer, la maison est ouverte tout simplement. »

« Moment d’émotion et de gravité »

Dernière étape d’une journée riche en émotion commencée quelques heures plus tôt lors d’une cérémonie familiale en petit comité au palais d’Egmont, au cœur de la capitale belge. La dent, seul vestige restant du corps du premier Premier ministre du Congo, a été rendu à sa famille. La fin d’une attente de plus de 61 ans pour ses trois enfants : Juliana, Roland et François.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles