Restitution biaisée du grand débat : "Une polémique inutile qui n'est pas fondée" pour Emmanuelle Wargon

franceinfo
La secrétaire d'Etat à la Transition écologique a réagi vendredi à l'enquête de franceinfo qui montre des approximations dans la restitution du grand débat.

Le gouvernement a-t-il gonflé les chiffres de participation au grand débat national ? Le nombre de contributeurs a été surestimé de 260 000 personnes, selon les informations de franceinfo qui a épluché les documents de synthèses sur les contributions des Français.

"Je regrette vraiment cette polémique (…) inutile et qui n'est pas fondée", a réagi vendredi 12 avril sur franceinfo Emmanuelle Wargon, la secrétaire d'Etat à la Transition écologique, chargée d'animer le grand débat avec Sébastien Lecornu, le ministre chargé des Collectivités territoriales. Selon elle, "on est vraiment dans une interprétation des faits qui n'est pas la bonne".

"Ce qui n'a pas été traité pour le début de semaine, le sera d'ici quelques semaines exhaustif à 100% courant mai", a assuré, Emmanuelle Wargon.

franceinfo : quelle est votre réponse à cette enquête de franceinfo sur les chiffres du grand débat, la restitution biaisée ?

Emmanuelle Wargon : Je regrette vraiment cette polémique parce qu'au lieu de se féliciter collectivement du succès d'un exercice de démocratie qui a bien fonctionné, on est vraiment dans une interprétation des faits qui n'est pas la bonne. En ce qui concerne l'exploitation des contributions, le gouvernement a dit, les garants surtout ont dit que nous avions exploité toutes les contributions qui étaient arrivées sur la plate-forme, 1,9 million exactement. Les contributions issues des conférences avec les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi